fbpx

Kilométrage reculé – Odomètre trafiqué : comment les éviter

odomètre trafiqué
Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

L’odomètre trafiqué ou reculé, c’est quoi ?

Un odomètre trafiqué, c’est l’acte frauduleux de volontairement diminuer le kilométrage d’une voiture. Le principe de réduire le kilométrage du véhicule a pour but d’augmenter sa valeur de revente. Le recul peut être de quelques milliers de kilomètres à plusieurs dizaines de milliers.

Estimer la valeur d’une voiture est un vrai casse-tête.

La valeur repose sur plusieurs facteurs, certains bien connus tels que le kilométrage ou l’état esthétique.

Le kilométrage (aussi appelé odomètre) est l’une des principales variables.

Pourtant, une voiture avec un kilométrage élevé peut se révéler en meilleur état qu’une voiture mal entretenue avec un faible kilométrage.

« 100 kilomètres parcourus en ville usent davantage votre véhicule que 100 kilomètres sur route ».

 

 

Cette pratique existe depuis toujours.

Autrefois, très simple à mettre en pratique, reculer un odomètre s’apparentait presque à remonter une horloge.

On pourrait penser aujourd’hui que cela est impossible dû à l’omniprésence de l’électronique dans nos voitures.

 

Et non ! Les reculs d’odomètre sont bel et bien encore d’actualité.

Le danger n’est pas seulement de subir une dépréciation de son véhicule si cette information est découverte.

Une voiture plus kilométrée qu’annoncé ne pourra pas suivre le bon entretien requis.

En parlant d’entretien, on en profite pour vous partager un guide d’entretien.

 

Odomètre trafiqué : Combien de véhicules sont impactés par cette pratique frauduleuse ?

Antoine Joubert, expert automobile, a déclaré le 7 mars 2019 dans un article du GUIDE DE L’AUTO:

« Ce fléau est aujourd’hui si étendu qu’il est facile de croire que 20 % des véhicules âgés de plus de cinq ans qui circulent au Québec n’affichent pas le bon kilométrage. »

Cependant, cette estimation de 20% est difficilement vérifiable.

À ce jour, aucune mesure pour contrer ces escroqueries n’a été mise en place par la SAAQ (Société de l’assurance automobile du Québec).

Lorsqu’un véhicule est importé au Québec, il doit certes passer une inspection pour pouvoir être immatriculé. Mais cette brève inspection est principalement visuelle.

La SAAQ s’assure uniquement que la voiture respecte les normes de sécurité.

 

Comment éviter d’acheter une voiture avec un odomètre reculé ?

 

Éviter d’acheter un véhicule provenant des États-Unis ou d’une autre province Canadienne

Tout d’abord, il est déconseillé d’acheter une voiture qui provient d’une autre province.

Sachant que la valeur des automobiles est équivalente au Québec comparé aux autres provinces, quel serait l’intérêt de vendre au Québec ?

De même, chaque année, ce sont environ 200 000 à 300 000 véhicules canadiens qui sont exportés aux États-Unis dû en partie au taux de change.

Alors quel serait l’intérêt d’acheter une voiture d’origine américaine au Québec ?

Notre conseil serait donc d’acheter une voiture d’origine québécoise et dans le contexte actuel, cela permet également de soutenir l’économie locale #j’achèteBleu

Vérifier le kilométrage moyen

Autre astuce : en moyenne une auto accumule 20 000 kilomètres par an. Il ne vous reste qu’à faire le calcul nombre d’années depuis la mise en circulation multipliée par 20 000 km afin d’obtenir le kilométrage moyen qu’elle devrait avoir.

Ressources à disposition

SAAQ

La SAAQ dispose de nombreuses informations telles que le nombre de propriétaires et le kilométrage lors du changement de propriétaire (dossier du véhicule) ou si un ou plusieurs accidents ont eu lieu (rapport d’accident).
Plus d’informations ici.

 

CARFAX

Le CARFAX propose un rapport complet utilisant les informations de la SAAQ et enquête également auprès des concessionnaires et garages pour fournir de plus amples informations.

Le CARFAX offre également l’avantage d’être 100% digital, vous pouvez faire la demande directement en ligne.

Évidemment, toutes ces ressources ne permettent pas de s’assurer à 100% que l’odomètre n’est pas trafiqué.

Soyez ATTENTIF, regardez si des traces d’usures excessives sont présentes.

Exemple: plastiques ou cuir qui s’écaillent dans un véhicule à faible kilométrage peuvent être des indices.

ÉCOUTEZ votre intuition. Le vendeur semble-t-il fiable ?

Certains acteurs du monde automobile profitent de l’asymétrie d’information pour augmenter leurs revenus.

Malgré les ressources disponibles, il est impossible de se protéger contre toutes les escroqueries.

Cependant, on peut les limiter.

Vous souhaitez avoir un accompagnement personnalisé avec un expert automobile ?

 

Chez Kiwiz, notre mission est de vous aider à acheter en toute confiance!

 

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

SUGGESTIONS D’ARTICLES