fbpx

Première voiture jeune conducteur : les 5 erreurs à éviter

Première voiture jeune conducteur : les 5 erreurs à éviter
Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Qui n’a jamais fait d’erreur dans la vie? Certaines erreurs sont plus banales que d’autres. L’achat d’un véhicule peut être une décision plus importante que l’achat de kiwis à l’épicerie. Ainsi, en tant que jeune conducteur, tu pourrais tomber dans certains pièges lors de l’achat de ta première voiture. Kiwiz est là afin de t’éviter de commettre de plus graves erreurs. Donc, sans plus attendre, voici les 5 erreurs à éviter lors de l’achat de ta première voiture, jeune conducteur.

 

1ère erreur : s’être mal renseigné sur le type de véhicule convoité

Première voiture jeune conducteur : les 5 erreurs à éviter

Renseigne-toi le plus possible sur ce que tu recherches comme voiture. Commence par connaître le type de véhicule que tu veux dans la vie de tous les jours. Une berline, un VUS, un camion? Justement, un de nos articles peut t’aider spécifiquement pour prendre ta décision. Oui, c’est bien fait pareil! Quand cela sera fait, commence par rédiger une liste de toutes les marques et modèles convoités. Quand tu auras fait ton choix, garde en tête deux ou trois véhicules. Ensuite, ton meilleur ami sera Google. Cherche des informations sur des sites Web automobiles crédibles au Québec comme Le Guide de l’auto, RPM, Auto123, ou même des sites automobiles américains. Ces grands médias ont fait des essais routiers sur chacun des véhicules sur le marché, peu importe l’année. Ça peut vraiment t’aider.

 

Tu peux aussi ajouter le mot « avis » à la suite de la marque et du modèle que tu convoites afin de voir ce qui se dit sur les forums et les blogues. Un autre détail très important, vas voir sur les sites de petites annonces comme Kijiji, Facebook Marketplace ou autoHEBDO, entre autres, avec la marque, le modèle et l’année (surtout à ne pas oublier) afin de prendre connaissance des prix moyens du type de véhicule que tu cherches. Tu éviteras ainsi d’acheter un véhicule trop cher ou un véhicule qui ne semble pas assez cher et qui cache possiblement un problème. Renseigne-toi le plus possible!

 

2ème erreur : ne pas avoir essayé le véhicule avant l’achat

Première voiture jeune conducteur : les 5 erreurs à éviter

Il y a pire : ne pas l’avoir vu avant l’achat! Une des erreurs les plus courantes lors de l’achat d’un véhicule usagé, surtout notre premier comme jeune conducteur, c’est d’y aller sur un coup de tête. Un jeune conducteur comme toi serait sûrement tenté d’acheter un véhicule qui semble en parfaite condition esthétique. Mais attention, prends toujours la peine de conduire le bolide avant tout transfert d’argent, même un simple dépôt. Notre outil d’inspection esthétique et fonctionnelle qui précise tous les points à inspecter est là pour t’aider. Note que cet outil est disponible uniquement pour les clients qui ont souscrit à notre service d’accompagnement à l’achat. De plus, ta première impression d’un véhicule peut drastiquement changer lorsque tu fais un essai routier. Tu pourrais réaliser qu’il n’est pas assez puissant à ton goût, qu’il manque d’espace intérieur, qu’il manque certaines caractéristiques que tu recherches (siège chauffant, toit ouvrant, sièges en cuir, etc.), que la qualité de finition est décevante. Tu pourrais aussi réaliser que le véhicule qui semblait en parfait état ne l’est pas réellement. C’est justement notre prochain point.

 

3ème erreur : découvrir un vice-caché après l’achat

Première voiture jeune conducteur : les 5 erreurs à éviter

L’importance d’un essai routier résulte souvent, s’il n’est pas fait, à la découverte d’un ou de plusieurs vices cachés après l’achat. Pense à des freins finis, des accessoires dans l’habitacle qui n’ont pas été testés pendant l’essai routier et qui ne fonctionnent plus, un problème de moteur important (cognements), un problème de transmission défectueuse, etc. Afin de limiter le plus possible la découverte d’un ou de vices cachés après l’achat, fais ceci : demande un état récent du RDPRM, ou fais toi-même la recherche. Vérifie l’historique du véhicule auprès de la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ). Vérifie les antécédents pour savoir s’il a déjà été accidenté en consultant le rapport Carfax. Finalement, procède à une inspection mécanique chez un mécanicien indépendant de confiance. Tu mets toutes les chances de ton côté pour éviter une découverte fâchante après ton achat.

 

4ème erreur : acheter ta voiture usagée en solo

Achat voiture à deux

Cette erreur peut sembler bête, mais pense à amener quelqu’un avec toi lorsque tu iras voir et essayer la voiture usagée qui t’intéresse. Le fait d’amener quelqu’un avec toi te permettra de constater certains détails dont tu aurais omis étant tout seul. Par exemple, un détail esthétique sur la carrosserie (une bosse), un vendeur trop insistant ou bien une défaillance dans l’habitacle (un accessoire défaillant).
Après avoir parcouru d’innombrables annonces et avoir enfin trouvé la voiture que tu cherchais à un prix raisonnable, tu pourrais penser qu’il ne faut pas que quelqu’un d’autre l’achète avant toi. Donc, tu te précipites pour l’acheter. Mais… les décisions hâtives sont rarement de bonnes idées ! Il y aura toujours de nouvelles annonces sur le Web.
Alors, prends le temps d’analyser le véhicule dans tous ses détails (la carrosserie, l’intérieur, le système multimédia, etc.). La seconde personne qui t’accompagnera sera sûrement plus critique et objective que toi quant à l’aspect visuel, la marque, le modèle et le prix du véhicule dont tu rêves jour et nuit!

 

5ème erreur : faire l’essai d’un seul véhicule

Volkswagen Golf

Cette dernière erreur est légèrement plus subtile que les autres mentionnées plus haut.

Pour celle-ci, le problème n’est pas d’avoir fait qu’un seul essai routier, mais bien plusieurs essais routiers du même modèle de véhicule constamment. Supposons que comme de nombreux jeunes conducteurs, tu désires une voiture avec ces deux critères : un tempérament sportif et un écran central (le contraire peut aussi être vrai).

L’erreur que tu pourrais commettre est de trop te concentrer sur ces deux critères et de sélectionner qu’un seul modèle de véhicule, dans ton budget. Admettons, la Golf de Volkswagen. L’ennui est que tu ne seras pas capable de comparer d’autres modèles de véhicules similaires qui sont semblables à la Golf, alors qu’il en existe plusieurs !

On te conseille donc de faire l’essai d’au moins trois modèles de véhicules assez similaires (format similaire, prix similaire) avant de prendre ta décision, par exemple la Mazda3 ou la Hyundai Elantra GT. La compétition est féroce dans le monde de l’automobile et chaque voiture n’est pas parfaite. L’une peut être plus amusante à conduire, mais pas très fiable et l’autre ennuyante à conduire, mais d’une fiabilité exemplaire.

Un dernier détail qui pourrait aussi t’échapper : tente de faire les essais des véhicules qui t’intéressent sur une courte période de temps. L’idéal serait de tous les faire en une semaine afin de bien les comparer entre eux. Le fait d’étaler sur plusieurs semaines les essais routiers, voir des mois, pourrait fortement altérer tes premières impressions des véhicules.

 

Tu ne dois avoir aucune idée préconçue. Sinon, tu risques de commettre les 5 erreurs à éviter lors de l’achat de ta première voiture, jeune conducteur!

Jeune conducteur

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

SUGGESTIONS D’ARTICLES